L'animalerie en ligne spécialiste des accessoires et de l'alimentation pour vos animaux !
Menu

QUELLES SONT LES ETAPES POUR TROUVER UN BON CHIEN D'AGILITY ?

Publié le : 08/07/2019 11:27:42
Catégories : Chiot

QUELLES SONT LES ETAPES POUR TROUVER UN BON CHIEN D'AGILITY ?

Choisir la race selon son style de vie

Je pense qu’il ne faut pas prendre le problème par ce sens. Ce n’est pas parce que vous ne voulez pas la race que tout le monde a, qu’en choisissant la race que personne n’a, vous aurez le chien qui vous convient. Mon opinion est qu’il faut que vous cherchiez la race qui vous correspond le mieux indépendamment du nombre de personnes qui la possède.

 

Coup de foudre pour le Berger des Pyrénées

À l’époque où je concourrais avec des Bergers des Pyrénées, race jusqu’alors inconnue, ce n’était pas pour être ou avoir quelque chose de spécial(e). Mes chiens sont de toute façon spéciaux à mes yeux, par le seul fait d’être les miens ! Jeune, j’ai eu un Samoyed parce que c’était le chien de mes rêves d’enfant. Malgré tous les problèmes que j’ai rencontrés avec Aiken, j’en voulais un second. Bien sûr mes parents n’ont pas approuvé le projet ! Je me suis dit qu’il serait plus facile de les convaincre si je leur demandais un chien de petite taille. J’ai alors pensé aux bergers mais pas au Shetland. Son caractère trop sérieux ne me semblait pas compatible avec mon tempérament chaotique. . Et je craignais que tout bon Sheltie qui se respecte se dirait que je suis folle ! Par contre, l’allure de gremlins du Berger des Pyrénées m’a tout de suite séduite. Je ne connaissais pas du tout cette race et je reconnais que c’est de leur apparence dont je suis tombée amoureuse.

 

Quels tests pour choisir mon chiot ?

Et pour tous ceux qui me demandent quels tests je fais pour choisir un chiot en particulier … Aucun. Qu’est-ce que j’étudie avant de choisir une lignée en particulier ? Tout. Mais il s’avère que je ne me décide jamais à l’aide de mes recherches… Un jour je vois un chien, et je veux avoir un chiot de lui ou elle.

 

 

 

L’adoption de mes chiens, un jeu de hasard

Vous connaissez tous la fameuse histoire de comment j’ai trouvé La, mon chiot parfait… J’ai appris le français, j’ai étudié tous les pedigrees, j’ai trouvé un chiot qui répondait à tous mes critères jusqu’à ce que je rencontre la mère de La. J’ai réservé immédiatement un chiot sans même demander le pedigree, ni aucun autre examen d’ailleurs. Pourquoi ? Parce qu’elle avait tout. J’ai choisi La à partir de l’unique photo que j’avais des trois chiots. Il se trouvait que c’était la seule qui ne soit pas réservée… Donc, mes premiers chiens, je ne les ai pas vraiment choisis. Aiken a été acheté dans une animalerie, Lo était la seule femelle, La et Bu sont les rejetés de la portée. Bi a été mon premier chien pour qui j’avais le premier choix… et comme vous l’imaginez, j’ai choisi celle qui avait les pires résultats aux tests ! J’étais convaincue que ces tests n’étaient pas fait pour elles. Quant à Le, à vrai dire, ce n’était pas prévu. Bi était encore si immature que je ne voulais pas d’autre chiot. MAIS la portée que j’attendais est arrivée plus tôt que prévue. Je connaissais les deux parents, les résultats des deux premières portées et les éleveurs si bien (suite à mes séminaires en Allemagne) que je n’ai pas pu résister ! Le m’a conquise dès le premier jour, elle avait tout : le meilleur tempérament, ma couleur préférée et la seule qui avait un peu de bleu dans les yeux. J’étais tellement convaincue que je ne suis même pas allée les voir. Et enfin To. Je cherchais un Border Collie de grande taille aux poils longs… J’avais réservé un chiot après avoir étudié une multitude de lignées. Mais après avoir regardé la vidéo de la mère de To, ça m’a coupé le sommeil. J’ai su qu’elle représentait tout ce que je recherchais bien que je n’avais jamais vu ni le père, ni la mère. J’ai stoppé mes recherches et fait une réservation. Pour que mon vœu se réalise, il fallait que naisse 3 femelles, car j’avais le troisième choix. Le 3 novembre 2012 sont nées trois femelles ! De suite, j’ai eu un coup de foudre pour une. Chaque nouvelle vidéo que je recevais me confortait dans cette idée. Au point que j’étais persuadée de ne jamais l’avoir tant elle me paraissait idéale. Mais le destin a voulu que chaque personne qui avait réservé ait eu une préférence pour un chiot différent. Ainsi nous avons tous eu notre premier choix !

 

Tout est dans l’entrainement

Vous comprenez maintenant que je relativise sur le sujet du choix du chiot. Pourquoi ? Parce que je crois en la force de l’entrainement. Donc ma réponse à votre question est la suivante: “Un bon chien d’agility ça ne s’achète pas mais ça s’entraine ». Je reconnais qu’il est impossible de gagner les Championnats du Monde avec un Samoyède. Mais si gagner les Championnats du Monde est votre unique objectif, vous n’y arriverez probablement pas quoi qu’il en soit.

 

 

 

L’agility et les races insolites

J’aime voir des races insolites en agility à condition que le chien aime ce qu’il fait et ne soit pas trop lourd pour sauter. Par ailleurs, je ne vois où est le problème si un agilitiste souhaite changer de race pour pouvoir mieux partager sa passion du sport. Par exemple, si vous êtes fan des races lourdes (80kg) et que vous devenez passionnés d’agility, je pense qu’il est plus respectueux pour votre race initiale de changer pour un chien plus athlétique que de persister à faire faire à votre molosse des choses qu’il n’aime pas (en considérant qu’il n’aime pas l’agility).

 

 

Changer de race ce n’est pas se trahir

Cette question que vous me posez m’amène à une vieille question : « Pourquoi suis-je passer du côté obscur en prenant un Border ? » Je me suis rendue compte que parmi les races que j’aime, le Border est celui qui apprécierait le plus mon style de vie. Je pense que tous les molosses seraient déprimés chez moi ! Donc je n’en prends pas. Je ne trahis pas pour autant ma race initiale, les Bergers des Pyrénées. J’aurai toujours un Berger des Pyrénées chez moi. Qui pourrait vivre sans ces monstres destructeurs ??

 

 

La clé, consacrer du temps à votre chiot

Vous pouvez retourner le sujet dans tous les sens, c’est l’entrainement qui fera de votre chien un bon chien d’agility. Sélectionner la lignée, l’éleveur et le chiot pourra vous faire gagner du temps, c’est vrai… Mais moi, je suis prête à investir tout le temps qu’il faut alors le reste m’importe peu. Je prends un grand plaisir à entrainer mon chiot alors ça m’est égal que le process soit un peu plus long, c’est pourquoi je considère que les rejetés de portée sont suffisamment bons pour moi !

Donc, je ne vous donnerai pas d’étapes, désolée. J’étudie, je scrute et j’achète.

Si j’avais un seul conseil à vous donner, ce serait le suivant : Ne faites pas comme moi si vous n’êtes pas disposé à y passer autant de temps que moi. Et si vous cherchez auprès de votre chien un succès garanti, vous feriez mieux de considérer à nouveau votre motivation concernant l’acquisition d’un chien.

 

Par silvia trkman

Partager ce contenu

You must be registered

Cliquez ici pour vous enregistrer

Ajouter un commentaire